0

Allume-toi c’est une obligation à vélo !

123 vélo éclairage obligatoire
L’éclairage du vélo : une obligation
Si vous pensez que tout est permis à vélo et bien c’est une erreur !

Eclairage avant CATEYE rechargeable

Vous roulez avec les autres moyens de transports et donc vous êtes soumis aux obligations du Code de la Route.
De nuit ou quand la visibilité est insuffisante, à cause du brouillard ou dans un tunnel, vous devez être équiper d’un éclairage :
– une phare avant blanc ou jaune, un phare arrière rouge
– un catadioptre avant blanc ou jaune, un catadioptre arrière rouge
– des réflecteurs visibles latéraux sur les roues
– des réflecteurs sur les pédales
– si votre vélo tracte une remorque, elle doit être équipée d’un catadioptre, ou un catadioptre de chaque côté si sa largeur dépasse 1,30m
Et depuis octobre 2008, de nuit hors agglomération, le port d’un gilet rétro-réfléchissant est obligatoire.

Un vélo doit obligatoirement être vendu avec un éclairage réglementaire.
La vente d’un vélo sans éclairage constitue une infraction qui peut être signalée à la DGCCRF .

Eclairage arrière CATEYE

Le Code de la route ne donne aucune précision sur la puissance d’éclairement ni l’alimentation électrique.

Les normes industrielles du secteur Cycles prévoient que la tension d’alimentation est 6 V et la puissance électrique au moins 3 W, mais comme le rendement n’est pas précisé, un éclairage peut très bien être agréé… et insuffisant.
En outre, les éclairages vélo ne sont soumis à aucune obligation du type test d’usure, ou aucune norme de résistance à la corrosion.
Le Code précise seulement que l’éclairage du vélo ne doit pas être éblouissant.
Vous pouvez compenser la faiblesse de votre éclairage actif en vous équipant, vous, votre vélo ou vos sacoches, d’accessoires réfléchissants.

L’éclairage du vélo : ou le placer ?
Le vélo est équipé d’éclairages et d’éléments réfléchissants.
L’éclairage du vélo se situe sur la roue avant et sur la roue arrière.
Les éléments réfléchissants sont sur les rayons, sur le cycliste et sur lui-même

Eclairage à Led pour roues Monkey Light

L’éclairage du vélo : les différents types
La dynamo est un générateur à aimant qui transforme la force exercée sur les pédales en électricité
cette électricité alimente les phares avant et arrière du vélo,
une dynamo fournit un courant alternatif sur : 6 volts, 3 watts, 0,5 ampère.
Elle offre une autonomie illimitée, mais cette autonomie s’arrête lorsque le cycliste ne pédale plus.
Pour garder un peu d’éclairage pendant le temps d’arrêt, il est possible d’installer un condensateur.

Les dynamos à piles n’ont pas besoin de roulements avec les roues. Elles peuvent être fixes ou mobiles.
En mobilité, elles se posent à l’aide d’un crochet : sur le casque, sur le guidon, sur le porte-bagage, sous la selle.
Néanmoins, leur autonomie reste limitée.

Par led : en complément d’un éclairage classique, il est tout à fait possible d’ajouter un phare LED.
Celui-ci se recharge pendant la journée, grâce aux rayons du soleil.
Cet éclairage, peu puissant, offre une visibilité supplémentaire lors du coucher du soleil en attendant d’allumer une lampe plus puissante.
En cas de défaut de soleil, la lampe prévoit une batterie de secours rechargeable sur une prise électrique.

123velo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *