Matières au service du Vélo…

Par Astrid DAGUISÉ-BAHEUX, le 29 mai 2018 à 16 h 20

Tout ce que vous devez connaître pour réaliser un choix éclairé dans le domaine du cyclisme en matière d’équipement.

Pour sélectionner des vêtements de sport, il faut être attentif aux particularités du sport et aux matières qui seront le plus adaptées à ces particularités. Encore plus pour des sports tels que le vélo. Les découvertes de ce siècle sur les matières, sur leur possibilités, leur propriétés, la recherche et le savoir faire des fabricants ont dans le domaine de la confection de vêtement sportifs considérablement boosté les performances sportives. Même sans être des compétiteurs de haut niveau, il est tout à fait possible pour chaque sportif de bénéficier des certaines avancées qui sont déjà accessibles dans des boutiques dédiées au sport. Et certes la performance est un axe prépondérant dans la pratique, il ne doit jamais supplanter la sécurité et cela les industriels du textile et les fabricants d’article de sport l’ont bien intégré !

Trois types de fibres sont à différencier : il y a les dites naturelles, qui sont d’origines animales ou végétales. Comme celles du coton ou du lin. Puis les artificielles, qui sont obtenues par traitement chimique de matières naturelles. Et enfin, il y a les synthétiques, créées suite à une réaction chimique. Ces dernières sont très utilisées car elles sont conçues de polymères dont la structure peut être exploitée à l’infini.

Pour les cyclistes, des chaussettes aux cuissards en passant par les maillots et autres articles utiles à la pratique, les vêtements doivent être adaptés, C’est pour cela qu’il sont créés dans des matières révolutionnaires, dites intelligentes…
Les possibilités sont immenses…

1) Minimiser la mauvaise odeur de transpiration

2) Gérer la température du corps en plein effort et soumis aux conditions environnantes

3) Débarrasser le corps de quelques degrés en trop pendant la combustion de calories

4) Protéger

5) Filtrer les U.V.

6) Réduire les effets des U.V. en été, isoler des températures trop froides en hiver, tout est fait pour nous faire aimer l’effort…

7) Minimiser les frottements, mettre en valeur une silhouette, les fabricants pensent à tout
Quand la chimie s’en mêle…

Grâce aux investissements des industriels du textile , à des passionnés, des scientifiques, la recherche progresse en permanence. Et ici, la recherche n’est autre que la chimie !

La pratique du vélo évolue, la recherche suit de près l’évolution, la chimie anticipe même, et la pratique suit… C’est la roue libre…

Défis, performance, sécurité ! Sécurité, spécificité, confort… Un sportif doit impérativement être en sécurité et la sécurité passe aussi par le confort, l’endurance, les chutes dues à un surplus de fatigue… Bref, Sécurité, performance, confort… ce sont les essentiels des cyclistes dans toutes les conditions, qu’ils soient amateurs, pros, en compétition, en entraînement, en balade, peu importe.

La « secondes peaux » est la première à être sacrifiée en cas de soucis pour sauver celle du sportif, alors autant qu’elle soit solide, confortable donc efficace.
Pour commencer, dressons une liste des matériaux utilisés par l’industrie du textile pour la fabrication des vêtements de sport.
La civilisation moderne a beaucoup d’exigences concernant les matières premières transformées et le profit qu’elle peut en tirer dans tous les domaines, mais surtout dans celui du sport, de la performance et de la compétition.

Mais pour réellement bénéficier des avancées phénoménales concernant les « nouvelles » matières et en optimiser leur usage, il faut comprendre comment elles fonctionnent et fondamentalement, qu’est ce que cela change pour nous usagers. C’est un véritable travail de recherche et de compréhension. Nous l’avons réalisé pour vous.

Et pour vous aider dans vos choix futurs, nous avons dressé une liste non exhaustive des textiles dédies aux milieux sportifs. Puis nous vous expliquerons leurs particularités, pour que vous sachiez en tirer avantage, sans même avoir à lire les argumentaires fabricants… La liste de composition figurant sur le vêtement ou dans la description vous suffira, nous allons faire de vous des EXPERTS !

1) L’élasthanne
2) Le Polyamide
3) Le Polyester
4) Silver 160
5) Interlock
6) Le Coolmax
7) Le Lycra®
8) Le coton
9) Poly-coton
10) Panne de velour
11) Membratex
12) Le Servatex
13) Le Servatex Alvéolaire
14) Membrane Gore-Tex
15) Le Kostka 145
16) Le Kostka 230
17) Le Minicube 150
18) Le Dryclim
19) Le Supplex
20) Giro
21) Outs
22) Le Tencel®
23) Le Merinos
24) Charbon de bambou
25) Taslon
26) Cordura
27) PVC
28) Hipora
29) Thinsulate
30) Doublure thermo-alu
31) Doublure Néoprène / Polaire
32) Doublure primaloft
33) Airdura
34) Téflon
35) Imac
36) Lorica
37) Windstopper
38) Dryzone
39) Fibre de verre
40) Fibre de Carbone
41) Polycarbonat
42) Microfibre
43) Polaire
44) Ecorec
45) Clean Cut
46) Microfresh
47) Kevlar
48) Nomex

Parlons des matières, parlons de la pratique, parlons élasthanne…

1-L’élasthanne :
En compressant plus intensément le corps, il dynamise le flux sanguin, ce qui renforce le rendement musculaire. Ce qui permet une récupération plus rapide après l’effort.

Une des particularité de cette matière est également sa respirabilité, tout à fait adaptée pour les efforts intenses et les grosses chaleurs.

Élasthanne : c’est une charmeuse réalisée avec des fils contenant de l’élastomère. L’élasthanne est élastique dans la largeur et dans la hauteur. C’est une matière de choix pour la fabrication de vêtements très près du corps.

Quelques exemples d’usages avec des dossards pour le ski, le kayak, ou encore l’équitation et avec des combinaisons pour l’athlétisme, le roller, le triathlon, mais aussi boxe française ! Sans oublier des Justaucorps pour les gymnastes, des maillots de bain, des collants pour l’athlétisme, la gymnastique, etc..
Quelques conseils concernant les pratiques sportives et l’élasthanne:

L’élasthanne est une fibre extrêmement résiliente à la déformation. Ce qui la rend idéal pour beaucoup de pratique sportive nécessitant des mouvements de grande amplitude ou des mouvements répétés. Il est fabriqué de fibres souples, et adhère parfaitement aux mouvements du corps, c’est donc la garantie d’un grand confort. Il est prévu pour compresser légèrement le corps, ce qui booste l’activité du flux sanguin, et donc forcement augmente votre rendement musculaire. Autrement dit, il optimises vos efforts, améliore vos sensations et vos performances.

Pour le running, privilégiez des tissus assez légers, comme des polyamides/élasthannes.
Pour le fitness, qui comporte de nombreux points communs avec le running en terme de besoin de tenue pour s’exercer. Il faut privilégier la qualité technique du tissu avec des mélanges de polyamides/élasthanne. Le tissu est très fin et sèche vite, mais il n’y a aucun effet de transparence. Idéal quand on multiplie les fentes ou les squats pendant les cours.
Pour le yoga et le Pilate, il faut des tissus doux pour des exercices où l’on cherche à se recentrer sur sa respiration. Les tissus comme coton bio et les textiles en bambou sont parfaitement adaptés pour ces pratiques. (Le Supplex® peut aussi être choisi pour ces sports).
Pour la danse, l’intégration de plus en plus, de matières techniques dans les tenues de danse permet d’augment le confort et l’amplitude de mouvement des danseurs.
Pour la Zumba, qui se rapproche du fitness en terme de technicité du vêtement, il est recommandé de plébisciter des tenues réservées à la danse pour l’amplitude et le confort.
Pour la boxe qui est très cardio, le mélange polyamides/élasthanne est tout indiqué.
=>Et concernant les activités aquatiques telles que la natation ou l’aquagym, il faudra se diriger vers des vêtements très résistants au chlore. Et donc plutôt des polymères.

Le choix de cette combinaison découle de votre morphologie et de votre type de nage et doit respecter certaines règles : La combinaison ne doit pas flotter éternellement si on l’a met sur l’eau et elle doit être formée entièrement du même tissu.

Elle est constituée de polyuréthanes qui sont de très grosses molécules qui repoussent l’eau. Elles sont hydrophobes. Ces molécules sont aussi grosses parce qu’elles résultent de l’assemblage de plusieurs milliers de molécules plus petites. Ce procédé améliore sa pénétration dans l’eau et donne au nageur une rigidité supplémentaire qui évite donc tout mouvement inutile, comprime le corps et donc rend une forme plus hydrodynamique.

Un autre avantage de ces combinaisons est leur flottabilité de par leur faible épaisseur qui réduit la masse du corps qui s’en trouve mieux gaîné et qui glisse beaucoup mieux.

De plus, les frottements sont diminués avec l’ajout d’une légère couche de téflon sur les meilleurs combinaisons. Ce polymère est thermostable et un très grand pouvoir antiadhésif

Dernier point à soulever, le téflon a une mauvaise tenue sur cette combinaison et donc ne permet pas d’utiliser les combinaisons plus de dix fois. Il faut donc tenir compte du rapport performance/durabilité/prix.

Certaines particularités des polymères sont aussi appréciées pas les concepteurs de vêtements pour le cyclisme, entre autre le côté celle de l’hydrophobie.

Mais il y a bien d’autres matières…

2-Polyamide :
Les polyesters sont efficaces pour les vêtement des sportifs, c’est un fait, mais alors quelle différence faire entre le polyester ou le polyamide ? Le Polyamide est plus performant pour la conception de vêtement de sport. Son fil peut absorber 4% de la transpiration, tandis que le polyester absorbe moins de 1%. De plus, le Polyamide est tressé de façon plus large et ouvert, de façon à ce que le tissu évacue plus facilement la transpiration de votre corps.
Le Polyester est plus connu pour son bas prix, en étant le moins cher des tissus à fibres synthétiques. Il a un aspect plus rugueux que le Polyamide. Cependant c’est un bon compromis à moindre prix entre un vêtement non adapté au sport et l’excellence du polyamide.

3-Polyester :
Le tissus en polyester est fabriqué à partir de fibres synthétiques, non naturelles. il a tendance à dégager une mauvaise odeur. Cependant, ce phénomène peut être largement minimisé, ce qui est particulièrement intéressant dans le domaine de la fabrication de vêtement de sport. De plus, il comporte l’avantage non négligeable de ne pas se froisser et permet de créer des tissus très légers et respirants. À l’inverse du coton et du lin, les tissus en polyester résistent parfaitement à l’abrasion et s’avèrent étanches. Pour finir, la douceur et le régularité de ce textile permettent de réaliser des maillots en sérigraphie d’excellente qualité.

4-Silver 160 :
C’est un polyester de qualité professionnelle, un textile développé avec les méthodes de nanotechnologie fabriqué en micro fibre d’une qualité supérieure anti-bacterien avec des ions d’argent liés directement au fibre.
Ces ions d’argent agissent activement contre les bactéries et empêchent le développement des odeurs dues à l’effort physique. Le Silver 160 est hype-résistant et élastique. Il est tissé en deux couches : la couche inférieure est lisse et épouse parfaitement le corps et la couche supérieure est conçue avec le procédé d’une structure de « briques » qui agrandit la superficie d’évaporation et génère une plus grande respirabilité. Le résultat est sans appel, la peau est au sec et au chaud et ce procédé de fabrication empêche son irritation, les dermatose, l’eczéma, et tout autre problème de peau pouvant provenir de réaction à l’humidité ou aux matières.

5-Interlock :
La matière de point de départ est le polyester, très extensible dans la largeur, on l’utilise dans la fabrication de dossards pour plusieurs sports mais aussi dans la fabrication de vêtements de sport premier prix, pour réaliser des débardeurs et shorts d’athlétisme, maillots et shorts de foot.

6-Le Coolmax :
Il impacte et favorise la thermorégulation et permet d’expulser l’humidité hors du vêtement. Cette matière est plus efficace que le nylon, sont temps de séchage défie toute concurrence. Et nos amis cyclistes ne seront pas pénalisés par l’humidité due à la transpiration.

Matière-coolmax

7-Le Lycra® :
Il est particulièrement confortable lors de la pratique d’un sport. Léger, extensible à souhait, il offre au sportif une grande liberté de mouvement, quelque soit le domaine dans lequel il évolue. Il est également utilisé par les fabricants de sous-vêtements, car il est également efficace pour le maintien. Nous vous précisons qu’il existe du XtraLife de Lycra® , parfait pour les nageurs et plébiscité pour sa bonne résistance au chlore. Il est aussi très apprécié des cyclistes qui font les mêmes mouvements pendant des heures et risquent l’abrasion au niveau des cuisses.

Matière lycra

 

8-Le coton :
C’est une matière qui offre outre sa douceur et sa solidité, l’avantage de pouvoir absorber 1/10 de son poids en eau. Ce qui lui permet d’éviter au sportifs la sensation d’humidité après l’effort.

9-Poly-coton :
Matériau composé à 80% de polyester et à 20% de coton. C’est un jersey double face. C’est à dire que la partie coton qui est placée à l’intérieur apporte le confort et facilite l’emmagasinage d’une partie de la chaleur corporelle. Côté externe, le polyester permet de solidifier l’ensemble de la fibre et d’augmenter la rapidité de séchage.
Ce matériaux a depuis très longtemps fait ses preuves, les cyclistes en particulier en sont friands pour son confort et son efficacité dans les efforts à rallonge. C’est une excellente matière pour les maillots, qu’ils soient à manches courtes ou à manches longues, pour la mi-saison et pour les entraînements.

10- Panne de velours :
Ce tissu velours est extensible dans la hauteur et dans la largeur. C’est un matériau qui rentre dans la fabrication des justaucorps pour la gymnastique, la G.R.S et le twirling.
Les Matières plus Techniques
Beaucoup de bureaux d’études d’industriels et de marques investissent et sont constamment en recherche de nouvelle technique pour fournir à l’ensemble des sports le meilleur service de matériaux pour les matières de vos tenues.

11-Membratex :

Concernant l’hiver : Ce matériau, issu de recherches très poussées dans le domaine des textiles sportifs, est utilisé pour la protection contre les mauvaises conditions météorologiques.
Il est composé de 3 éléments qui sont collées transversalement et sous haute pression pour limiter les tensions créées par les fluctuations de température . L’ extérieur est constitué d’une maille piquée polyester prévue pour accueillir l’impression sublimable. La surface intérieure est constituée d’une fourrure polaire pour le confort et conserver la chaleur du corps et répartir uniformément la transpiration. Au milieu se trouve un élément microporeux respirant et imperméable à l’eau.
Concernant l’été: Le principe de contrecollage est le même. La surface est constitué de la même façon que pour le Membratex destiné à l’hiver pour la sublimation, c’est à dire transfert d’impression par transfert à chaud est constituée. L’épaisseur inférieure est formée par une matière imperméable à l’eau et respirante. Cette matière est très légère, ainsi vous pourrez pratiquer votre sport favori dans les meilleurs conditions, au sec quel que soit le temps.

12-Le Servatex :
Il est à 100% en polyester microfibres. Il est traité d’une enduction microporeuse intégrant majoritairement du TEFLON. Cette enduction permet au tissu de laisser perler l’eau de pluie tout en conservant une très bonne respirabilité. La protection Charmeuse octroie au textile une excellente fluidité et une très bonne élasticité transversale. Ce matériau est destiné à la réalisation de coupe-vents légers et confortables ainsi que de vestes d’hiver en association avec du polaire.

13-Le Servatex Alvéolaire :
Textile à 100% polyester microfibres, facilite l’évacuation de l’humidité, sa fabrication spécifique lui octroie une parfaite ventilation. Et en plein effort le sportif reste au sec, ce qui limite au maximum le développement bactérien, les risque d’inflammation et d’irritation de la peau. Cette matière novatrice est l’une des matières plébiscitée lors des compétitions de haut niveau quelque soit la saison et le sport.

14-Membrane Gore-Tex :
Composition-matière-gore-tex. Les pores de la membrane sont 700 fois plus étendus que ceux d’une molécule de vapeur d’eau. La transpiration est donc naturellement évacuée de l’intérieur du textile. Ils sont aussi 20 000 fois plus petits que ceux d’une goutte d’eau, logique que la membrane soit imperméable en formant une barrière à l’entrée de l’eau.
L’air ne pénètrent pas non plus dans le textile car le maillage est trop fin, la membrane fait donc aussi office de coupe-vent. Ce tissu novateur laisse passer la transpiration, bloque l’eau sans conserver la sueur.

Matière-goretex

Pour exemple, la combinaison de ski, il faut savoir que l’un des gros problèmes du skieur réside dans le fait que la sueur produite lors de son effort stagne sur le corps, ce qui peut provoquer malaises et refroidissements. La membrane Gore-Tex est une réponse à cette problématique.

Cette appellation est un gage de qualité car un cahier des charges très lourd est imposé au produit pour cette matière. Le produit est ainsi testé à plusieurs reprises (durabilité, pulvérisation, pénétration d’eau…) pour garantir la meilleure qualité qui soit. La membrane Gore-tex est garantie a vie.
matière-gore-tex
Des tissus de conception innovante qui gardent le corps frais, sec en permanence le tout sans produits chimiques.

Matière-gore-tex

15-Le Kostka 145 :
Un progrès formidable, un tissu professionnel, avec une structure du « sandwich », conçu spécialement pour les jeux de balle et pour le cyclisme avec une structure à carreaux et une finition brillante qui donne aux vêtements une apparence impressionnante parfaite évacuation de la transpiration. Il est respirant et léger et permet de rester au frais et au sec.

16-Le Kostka 230 :
C’est un polyester très léger dont molletonné intérieur intègre une couche de coton.

17-Le Minicube 150 :
C’est un tissu professionnel « sandwich » également, conçu spécialement pour les jeux de balle et pour le cyclisme comme le précédent mais avec en plus une texture garantissant une extrême résistance et une finition brillante qui donne aux vêtements une apparence parfaite sans laisser paraître le phénomène d’évacuation de la transpiration, il est respirant et léger.

18-Le Dryclim :
Ce textile 100% polyester microfibre est d’une efficience époustouflante concernant l’évacuation de la transpiration vers l’extérieur. Sa légère émerisation intérieure permet d’activer la capillarisation c’est à dire la distribution aux cellules du dioxygène et des nutriments entre autres mais également d’avoir une action bénéfique sur notre co2 et de réduire le contact entre la peau et le tissu. Particulièrement adapté pour les sport d’endurance, il fait parti des meilleur microfibre proposées sur le marché actuel.
Dryclim : La température du corps étant intrinsèque à celle de l’extérieur, à la moiteur et à l’effort physique, il réagit en produisant de l’énergie. Cette énergie se transforme en sueur, cette dernière pour ne pas générer d’inconfort doit absolument être éradiquée promptement pour éviter de grosses fluctuations de température du corps et de désagréables sensations d’humidité plaquées au corps par le vêtement. L’action du Dryclim est constante, elle précipite l’élimination de cette humidité naturellement grâce à ses caractéristiques de fabrication. Ce textile est composé de deux faces :
l’une interne : des fibres longues qui concentrent l’humidité et en permettent une bonne absorption
l’autre externe : des fibres très courtes qui laissent pénétrer l’humidité puis l’évaporent rapidement.
Corps maintenu au frais et au sec, matières qui ne se collent pas a la peau, un confort inégalable et séchage optimisé.
Des études faites dans des laboratoires homologués et sous des réglementations ISO démontrent, dans des conditions d’humidité proche de 100 %, que seul Dryclim est humide 25 % à l’intérieur et 75 % dans l’extérieur.

matière-dryclym

D’autres tissus présentent les mêmes atouts à un détail prêt… Les vêtement en Dryclim ne se plaquent pas à la peau et offrent une impression de bien être extrême, ce qui permet aux sportifs d’aller encore plus loin et de performer toujours plus.
Sur un plan encore plus techniques, on peut parler des supplex®. Ce sont des tissus structurés d’un mélange d’élasthanne et de polyamide qui procurent un toucher très doux tout en restant très respirant. Le supplex est une matière très technique.

19-Le Supplex :
C’est un mélange d’élasthanne et de polyamide qui procure un toucher coton (très doux) et qui est très respirant. C’est une matière très technique. –> Des textiles intelligents adaptés à vos pratiques sportives

Vos choix de vêtements de sport, méritent de prêter une attention particulière à la matière qui les constitue.
Grâces aux avancés technologiques, le supplex (POLYAMIDE + ELASTHANNE) voit le jour : une gamme de vêtements de sport confortables et capables de booster vos performances.
Après divers évolutions des tissus, c’est désormais l’entrée d’une nouvelle aire pour votre pratique sportive.

Au-delà d’être une matières techniques nouvelle génération, le SUPPLEX vous apporte :
– un touché doux, souple et agréable au contact de votre peau
– une adhérence totale à la forme de votre corps
– un confort thermique grâce à une régularisation de la température de votre corps, par l’évacuation de la chaleur et de l’humidité que vous dégagez pendant l’effort
– un tissu extensible qui se modèle à votre corps et vous apporte une liberté de mouvement
– une densité et une vivacité des couleurs
– un tissu qui ne créé aucune odeur de transpiration

– un lavage facile du tissu
– un séchage facile du tissu
– un tissu qui se défroisse tout seul
– un tissus qui maintient sa forme lavage après lavage

Voici la composition de VOTRE SUPLEX :
90% de Polyamide et 10% d’Élasthanne

Matière-supplex

20-Giro : 160
C’est un tissu nouveau fabriqué en fibres spéciales composé de rayures étroites sur la surface, à la fois très fonctionnel et agréable au toucher ce tissu intéresse beaucoup les fabricants pour la réalisation des maillots hors du commun.

21-Outs :
La membrane TEK est à la fois imperméable et respirante. Elle est efficace jusqu’à plus de 10 000 mm perméabilité autrement dit plus de 11 000 g/qm/24h, c’est un tissu résistant à l’eau et au vent. Cette membrane est utilisée pour les vêtements sportifs d’hiver. Grâce à son élasticité, elle est appropriée pour tous les sports.
Ce textile peut aussi être amélioré par un ajout de molletonné. Dans ce cas la couche supérieure est en polyester avec une structure en pointillé et la couche inférieure est en laine polaire, parfaite pour lutter contre les basses température.

22-Le Tencel® :
C’est une matière naturelle qui existe depuis un certain temps, mais il était peu utilisé car les fabricants ne maîtrisaient pas encore son exploitation. C’est un textile issu de la cellulose d’Eucalyptus et son rendu est très doux, mais il se tient mieux lorsqu’il est mélangé à d’autres matières. Sa fibre est plus respirante que celle du coton classique. Cette matière est recommandée pour les sports tels que le yoga ou encore le pilates.

23-Le Merinos :
Adapté pour les sports de montagne et outdoor, connait une seconde vie avec son utilisation dans les sports cardios. Ce Textile est thermorégulateur et naturellement anti-odeur.

24-Les textiles en charbon de bambou sont super absorbants :
Le tissu en charbon de bambou a un taux d’absorption plus élevé que celui du coton et est même plus absorbant que le tissu en viscose de bambou pur. Il est naturellement antimicrobien et antibactérien comme tout charbon de bambou. Certains types de charbon de bambou émettent en plus des rayons infrarouges qui ont le pouvoir de favoriser une meilleure circulation sanguine.

25-Taslon :
C’est un matériau utilisé dans de nombreux domaines d’activité pour son excellente résistance à l’abrasion et à la déchirure. De plus, cette fibre procure une sensation agréable au toucher, doux comme le coton.

26-Cordura :
C’est une matière résistante à l’abrasion, à l’usure et à la déchirure. Toucher doux et texture légère. Deux fois plus résistant que le nylon, trois fois plus que le polyester, sept fois que le coton. C’est une marque déposée.

Matière-cordua

27-PVC :
Il s’agit d’une couche de polychlorure de vinyle déposée sur un tissu, qui est étanche et résistant.

28-Hipora :
C’est une membrane étanche et respirante.

29-Thinsulate :
C’est une ouate développée permettant de conserver la chaleur corporelle.

30-Doublure thermo-alu :
C’est une doublure qui protège du vent et conserve la chaleur grâce à l’alu.

31-Doublure Néoprène / Polaire :
Elle est à la fois étanche grâce au néoprène, chaude et confortable grâce à la polaire.

32-Doublure Primaloft :
Très efficace et légère grâce au Primaloft qui est une matière visuellement similaire au coton et qui diffuse de façon optimale la chaleur. De plus cette doublure est étanche.

33-Airdura :
Confort de tout temps grâce à sa composition synthétique très résistante et très légère, ayant pour effet de parfaitement réguler la température du corps.

34-Téflon :
Traitement anti-taches et déperlant.

35-Imac :
Nouveau matériau composée de polymère high tech avec les caractéristiques déjà citées des polymères.

36-Lorica :
Matière thermo façonnable composée d’un mélange de microfibres, respirante et imperméable.

37-Windstopper :
Coupe vent et très respirant.

38-Dryzone :
Microfibre étanche et respirant.

39-Fibre de verre :
Résistance à l’allongement et à la compression, cette matière encaisse les chocs.
image

40-Fibre de Carbone :
Matériau très léger bonne résistance à l’impact et résilient.

41-Polycarbonate :
Injection de matière plastique aussi appelé thermoplastique injectée.

42-Microfibre :
Propriétés thermiques régulatrices, filaments fins, très doux et confort important.

43-Polaire :
Bonne isolation thermique, douceur et confort.

44-Ecorec :
Respectueux de l’environnement fait de polyester recyclé.

Les Tissus 2.0

Des tissus de jauge fine: une haute technologie et des performances. Légèreté, d’une esthétique innovante, ils s’adaptent à tous les usages sportifs. Y compris aux cyclistes toujours en recherche d’excellence et de performance…

Les produits 2.0 peuvent être utilisés par une grande diversité de disciplines et de sports. Les produits vont de 40 g/m2 jusqu’à 350 g/m2 et peuvent être fabriqués avec des proportions jusqu’à 35 % d’élasthanne.

45-Clean Cut :
Les tissus à coupes franches sont la dernière innovation pour des vêtements avec une finition sans coutures, indémaillable. Optimisés pour les vêtements vélo ou shorts de course à pied, également utilisés lorsque la conception nécessite de petites pièces, ou des découpes au laser ou encore des découpes perforées.

46-Microfresh :
Il est développé avec des fibres de polyester de microsection, qui absorbent et évaporent rapidement l’humidité, en évitant les concentrations de chaleur corporelle de l’athlète. Les microfibres améliorent le confort, facilitent la dispersion rapide de la sueur, améliorent la transpirabilité, le maintient le corps frais, au sec et empêchent le tissus d’adhérer à la peau. Pour finir, le Microfresh garantit un confort optimum et un rendement parfait et assure un séchage rapide.

La sécurité

Enfin, la sécurité d’un sportif est pour nous le critère le plus important car il est l’un des premiers critère à prendre en compte lors du choix du textile technique.
Pour exemple deux sports comportant des risques.
L’escrime et le courses de voiture. En effet, ces sporst ne peuvent se passer d’une sécurité draconienne.

47-Le kevlar :
Il possède des particularités spécialement intéressantes pour ces pratiques. Comme par exemple son incroyable résistance à la traction, aux chocs et à l’usure. Il est aussi utilisé dans le domaine de l’aéronautique son usage dans la conception des gilets pare-balles. C’est une fibre amide et synthétique. Ce qui fait sa force au delà de tout, c’est l’existence de liaisons hydrogènes entre les amides, c’est ce qui lui confère son extrême résistance. Nous retrouvons souvent ce Kevlar couplé à d’autres matériaux au sein des combinaisons de sports à risques, ce qui est logique car la sécurité est un allié particulièrement important pour avoir un bon mental dans la pratique de ces sports.
Dans le sport automobile, le vêtement doit en plus protéger le pilote du feu. Sa combinaison est fabriquée pour garantir un confort et une protection maximale grâce à sa résistance d’environ 12 secondes à un feu de 700°C. Des combinaisons dites ignifugées.
Concernant sa fabrication : il est constitué de fils insérés dans un tissu, extrêmement résistant à la chaleur et à l’abrasion. C’est l’une des meilleures protections en cas de chute, il est aussi utilisé en aéronautique, pour protéger les ailes du Concorde par exemple, rien que ça….

48-Le Nomex :
Quant à lui, possède des propriétés de résistance au feu pouvant être utilisées dans toutes les combinaisons sportives.
sa structure est semblable à celle du Kevlar décrit précédemment. Que ce soit le Kevlar ou le Nomex, ils sont utilisés dans tout sport nécessitant une sécurité accrue.

LEXIQUE

Quelques explications sur le vocabulaire utilisé par les professionnels…

Régulation thermique (chaud/ froid) :
Certes, notre corps a la capacité de réguler soit même sa température, mais selon les conditions liées à la pratique de certains sports, il est parfois judicieux d’ajouter ou d’ôter quelques couches de vêtement. Comme par exemple quand le sportif doit se sentir bien et ne pas être gêné par sa combinaison ni par la température. Le domaine du cyclisme est particulièrement concerné par la régulation thermique.
De nombreuses innovations permettent d’obtenir un vêtement/une combinaison à une régulation de chaleur. L’industrie du textile s’est concentrée sur un type de matériau intéressant, les matériaux à changement de phase, capables de changer d’état physique, ils absorbent et libèrent de la chaleur lors d’un changement de phase. Changement de phase = changement de température, soit du corps, soit extérieure.

Les tissus thermo-régulant :
Ils sont fabriqués avec une fibre creuse sur laquelle on accroche des micros capsules contenant une paraffine spéciale qui va fondre à des températures comprises entre 22 et 27°C. Pendant l’effort le corps produit de la chaleur, la paraffine fond et absorbe la chaleur dégagée pour refroidir le corps. Après l’effort, la température corporelle diminue, la paraffine se solidifie en libérant de la chaleur, ce qui évite au sportif de prendre froid.

Respirabilité, séchage rapide :
Cela signifie que la vapeur d’eau (transpiration) générée par le corps est évacuée à l’extérieur du textile. Pour obtenir ce résultat, les fabricant ont travaillé sur une fibres avec des canaux en surface. Ils assurent l’évacuation de la transpiration et le transfert vers l’extérieur empêcher l’humidité de s’installer sur la peau et dans le textile.

Déperlance :
Par temps de pluie ou humide, froid, etc… Vous devez pouvoir pratiquer votre sport malgré des conditions climatiques parfois très inappropriées.

La déperlance est un traitement hydrophobe appliqué au tissu, qui fait rouler l’eau l’empêchant ainsi de pénétrer dans les fibres et évitant le problème d’imbibition.

Charmeuse :
On appelle charmeuse une matière de mailles en armure toile qui a beaucoup de tenue et qui la plupart du temps est fabriquée à partir de fibres synthétiques. Ce textile est robuste mais en même temps extensible.

La norme OEKO-TEX® Standard 100 :
Cette norme garantit que la matière n’est pas nocive pour le corps humain. Une matière technique répondant aux exigences dues à la pratique de votre sport. + des encres à base d’Eau donc non allergique pour la peau humaine.

Morphologie :
Il s’agit de la forme visible de la fibre et de sa structure microscopique. La laine est ainsi frisée et écaillé, le coton et coton bio sont courbés et imparfaits et le polyester recyclé est droit et lisse.

Élasticité et récupération :
Jusqu’à quel point peut-on étirer une fibre avant qu’elle ne casse ? Il est important d’observer si la fibre revient à son état initial après étirement.

Résilience :
c’est la capacité à revenir à son état initial après froissement ou autre perturbation. Le coton bio et le lin ont une faible résilience à l’inverse de la laine et du polyester recyclé.

Ignifuger :
Rendre une substance difficilement inflammable.

Émerisé :
Rendu duveteux (effet peau de pêche) par l’action d’un apprêt mécanique. Les tissus émerisés ont un toucher ultra doux. Parfait pour un contact direct avec la peau.

Hotmelt :
C’est un processus de contre collage, utilisé dans la conception de textile, qui permet de coller les couches entre elles en obtenant une tenue irréprochable.

Maintenant que vous avez toutes les informations nécessaires, vous ne risquez plus de faire des erreurs lors de vos achats.

Nous ferons un mise à jour de cet article au fur et à mesure de nos découvertes dans ce domaine, alors n’hésitez pas à venir nous consulter régulièrement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *