vélo volé

Vous avez beau avoir été vigilant, attaché votre vélo solidement avec un antivol de qualité et dans un endroit fréquenté, à votre retour, il n’était plus là !!!

C’est contrariant au possible, en tout cas pour tous ceux à qui cela est déjà arrivé, ce n’est pas un bon souvenir… Mais il y des solutions, d’une part pour tenter de le retrouver et d’autre part pour que cela ne se reproduise plus !

Pour information, nous sommes quelques 400 000 cyclistes par an à nous faire dérober notre fidèle destrier ! La bonne nouvelle c’est qu’environ 37,5% des vélos sont retrouvés et sur ces vélos retrouvés 2,5% retrouveront leur propriétaire, pourquoi juste 2,5% ? Tout simplement parce que nous n’allons pas les réclamer, et n’entamons aucun démarche de recherche pour les retrouver.

La première règle en cas de vol de votre vélo est de prévenir le plus de monde possible, et si vous avez des photos c’est encore mieux, avec les réseaux sociaux c’est facile de nos jours, n’hésitez pas, si ce n’est pas déjà le cas, à intégrer un ou plusieurs groupes de cyclistes sur Facebook, puis arpentez les sites proposant des achats d’occasion, ou du troc, genre le bon coin, price minister, troc vélo etc…

En parallèle vous devez vous rendre en gendarmerie, malgré la perte de temps que vous appréhendez, c’est important, pour votre assurance par exemple et pour que les services d’ordre puissent faire leur travail  mais aussi  parce qu’ils sont informés de choses que nous ignorons. Cela peut considérablement accélérer les retrouvailles. Ce n’est pas une option, si vous voulez vraiment le retrouver ou si vous voulez vous faire rembourser par votre assurance, de plus cela permet aux gendarmes de corréler d’autres événements du même genre dans le secteur…

Une Astuce, sur internet vous pouvez trouver des formulaires de plainte, ou pré-plainte que vous pouvez pré-remplir histoire de gagner du temps….

Rapprochez vous des associations locales, signalez aussi le vol à votre mairie… Avec une photo, les associassions que vous contactez pourront utiliser leur réseau pour vous aider. Si vous avez customisé votre vélo et que beaucoup en on rit, ce n’est pas grave, c’est à ce moment que vous allez bénir votre initiative…

Cherchez des sites spécialisés dans la recherche de vélo volés, c’est leur job, et ça fonctionne ! Il sont très nombreux et faciles à trouver sur le web.

Les vélos volés sont très faciles à revendre, contrairement à d’autres moyens de transports… types voiture avec leur VIN et le gravage des vitres.

En général, selon l’expérience des gendarmes, il est fréquent que le voleur soit situé proche de votre zone géographique, c’est rarement un coup de tête, ce sont vos habitudes qui sont repérées…

Les vélos volés sont très facile à revendre

Pour revendre votre vélo, gangster responsable de ce vol devra zoner sur des sites de vente d’occasion comme ceux précédemment cités et d’autres encore, il pourra aussi passer par des professionnels tout aussi scrupuleux que lui, soit il a un réseau, soit ce sont des pro du dépôt-vente qui ferment les yeux… soit il utilise le bouche à oreille loin de chez vous…

La meilleur méthode est de se mettre dans la peau d’un acheteur de vélo d’occasion pour retrouver le votre ! Mais quoi que vous fassiez, prenez le temps d’en avertir les forces de l’ordre pour vous protéger… qui sait sur quel genre d’individu vous risquez de tomber, voire sur quel genre de réseau…

Dans le doute, vous pouvez toujours faire un tour de quartier, ce n’est peut être pas à un voleur professionnel que vous avez affaire, mais un opportuniste ou simplement un « gamin » qui avait besoin de vous l’emprunter… selon le contexte, il arrive que cet emprunt soit plus opportun que prémédité…

Donc en résumé, en premier lieu, portez plainte, en second contactez votre assurance et enfin cherchez par vous même. Ne négliger aucune piste : faites un tour de quartier, allez sur la toile, faites une visite aux objets trouver de votre secteur, promenez vous sur les brocantes et visitez les dépôts vente…

Malheureusement, votre vélo est peut être déjà dans les mains d’un autre autre propriétaire, qui n’a aucune idée de votre existence. Si d’aventure vous le reconnaissez, vous n’avez pas le droit de le déposséder à son tour… Car à ce moment là, c’est vous que devenez le voleur !!! Vous pouvez lui rachetez votre propre vélo, contacter les gendarmes et votre assurance… Mais même si vous vous sentez dans votre bon droit, et qu’affectivement c’est dur à gérer, ne faite pas à un autre ce que vous avez subi ! Et dans tous les cas avant de faire quoi que ce soit contactez votre assureur et la gendarmerie pour vérifier que ce que vous allez faire ne vous pénalisera pas !

ils m ont volé mon vélo3

Question d’assurance… Avoir confiance…

Vérifiez les clauses, n’attendez pas le vol, pour la plupart le vol de vélo fait partie intégrante de votre multirisque habitation. Vous pourrez vous faire rembourser si vous avez déposé une plainte en amont et à condition d’avoir une facture de votre bien. Pour certaines assurances, si la preuve d’effraction n’est pas possible à fournir ou si le vélo, même dans votre jardin privé, n’était pas attaché, vous aurez du mal à leurs faire valoir votre droit. Cela dépend des compagnies, mieux vaut vérifier. Parfois, il est préférable de souscrire à une assurance spécifique pour votre vélo, surtout s’il représente une valeur financière élevée, genre VAE ou vélo haut de gamme… et que vous le stationnez régulièrement en dehors de votre habitation ou dans votre jardin mais sans antivol.

Quelques conseils pour éviter d’être dépossédé :

Cela paraît évident, mais votre vélo doit toujours être en sécurité, mieux vaut un vélo attaché dans une rue plus loin et passante, qu’ à vue isolé sans anti vol… Sachant qu’en quelques secondes il peut être volé, à peine le temps de faire un tour sur vous même… ni vu ni connu… Alors qu’attaché avec un bon antivol en U, d’un diamètre correct, avec sa fermeture dirigée vers le bas pour compliquer les choses… Avec un point d’attache fixe, solide, haut, et à la vue de tous… vous multipliez les chances de le revoir à votre retour… Éviter la pénombre et les rues mal éclairées le soir, histoire de ne pas tenter le loup… Certains voleurs regardent d’abord le type d’antivol et évaluent la zone pour comparer la prise de risque par rapport au bénéfice possible que le vélo peut représenter.

Avant d’entamer les démarche réfléchissez, êtes vous certains de ne pas être responsable de la situation, étiez vous bien stationné (pas gênant), la ville peut intervenir pour emporter les vélos mal stationnés.


Les spécialistes :

Bicycode, Cycl’assur, Paravol

Le marquage Bicycode peut s’avérer utile, c’est un code gravé sur votre cadre qui décourage les voleurs et vous permet d’être réactif très rapidement après la disparition de votre vélo. Déclarez auprès de l’organisme qu’il est volé pour en compliquer la revente et activer sa traçabilité.

Il a aussi des Assurances dédiées aux vélos et des associations telles que Cycl’assur, qui ont pour objectif d’informer les cyclistes des bonnes pratiques pour la sécurité et l’entretien du vélo.

Et vous pouvez aussi contacter des sociétés comme Paravol, cette dernière propose de lutter contre le vol de vélo, avec sa base de données nationale associant le numéro de série d’un vélo à son propriétaire. C’est simple mais encore fallait-il y songer…

Et pour finir : les forums aident beaucoup, partagez votre expérience, c’est toujours utile, donner les plus de détails possible, lieu , jour, heure, conditions, type de vélo, conseils… etc.

 

Soyons plus malins… Bonne chance , l’union fait la force ! nous les auront !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *